Financement Master 2 recherche

psychologie

La question du financement conditionne bien souvent la décision de suivre un master, mais surtout de la mise en disponibilité. Différents modes de financements existent :

  1. l’année-recherche : c’est un dispositif par lequel les internes en disponibilité pour recherche continuent à percevoir un salaire d’interne. Elle est attribuée localement, en fonction du projet de recherche, indépendamment du classement à l’internat. Les modalités pratiques pour postuler pour une année-recherche sont définies localement : se renseigner auprès de son ARS ou son UFR.
  2. les bourses : deux organismes sont pourvoyeurs de bourses pour les internes : la Fondation pour la Recherche Médicale (http://www.frm.org/chercheurs/les-appels-d-offres/programme-espoirs-de-la-recherche.htm) et l’Académie Nationale de Médecine (http://www.academie-medecine.fr/modalite_3eme_cycle.cfm) pour un montant d’environ 1400 (pour l’ANM) à 1600 euros (pour la FRM) par mois pour douze mois. Les dossiers se constituent en mars-avril et il est recommandé de rester vigilant quant aux deadlines qui varient d’un organisme à l’autre ; il est nécessaire d’avoir déjà élaboré le projet de recherche avec l’équipe d’accueil (dans les grandes lignes, ou tout au moins un projet plausible, même si le projet final s’avère différent). D’autres organismes peuvent offrir des bourses : la Fondation Groupe Pasteur Mutualité (http://www.fondationgpm.fr/), la Fondation Pierre Deniker (http://www.fondationpierredeniker.net/), la Fondation FondaMental (http://www.fondation-fondamental.org/). Les laboratoires pharmaceutiques n’offrent plus de financement direct ; les laboratoires Lilly sont associés avec la FRM pour une bourse à destination d’un projet « psychiatrique ».
  3. les ressources locales : les laboratoires de recherche et les services hospitaliers peuvent avoir la possibilité de vous financer (via des contrats, des PHRC…). C’est pour cela qu’il ne faut surtout pas hésiter à aborder la question du financement avec votre chef de service, ou le directeur du laboratoire d’accueil.
  4. les financements autonomes : lors d’une disponibilité, il est possible de palier au manque de salaire en effectuant des gardes dans les structures accueillant des internes (avec accord de la direction) ou en effectuant des remplacements dans des structures privées (avec une licence de remplacement ; pour les modalités d’obtention, se renseigner auprès du Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins). Cette solution, tout comme ne pas prendre de disponibilité, implique de ne pas consacrer tout son temps au master ; il est important d’en discuter avec les responsables du master et le directeur de stage.

Une loi récente prévoit que le stage de M2 fasse l’objet d’une rémunération par le laboratoire de recherche (environ 400 euros par mois pendant la durée du stage), indépendamment de toutes les autres sources de financement.

(extrait du site de l’AFFEP)